120.000 sangliers dans le VAR et Zéro olives au moulin ?

Le 25 octobre 2014:


Le sanglier : un cochon envahissant


un reportage  France 3 de Francis Huss, Alexandre Dequidt, Corinne Carmassi, Frédéric Cerulli, Jean-Paul Birlein, Philippe Millois et Céline Espanol - durée :30'

Depuis quelques années, les sangliers se multiplient, particulièrement dans le Var. Pourquoi cette prolifération ? Quelles en sont les conséquences ?
Enquête sur une population très envahissante.40 000 têtes il y a 4 ans, plus de 100 000 aujourd’hui. Dans le Var, la population des sangliers croît de manière exponentielle.
Les raisons en sont multiples : l’animal n’a pas d’autre prédateur que l’homme.  Or la chasse au sanglier est très réglementée.
Il est bien nourri car il bénéficie d’un habitat naturel propice – la forêt - qui gagne du terrain dans le département.
Enfin, sa croissance rapide  - il atteint son poids d’adulte en un an - favorise sa reproduction.

Mais cette prolifération occasionne de gros dégâts chez les agriculteurs et les vignerons : terres saccagées, récoltes dévorées (près de 10% dans la vigne)...
Même les particuliers sont touchés car notre mammifère omnivore n’hésite pas à s’approcher des zones urbaines, s’introduisant dans les jardins, s’attaquant aux poubelles.
Face à l’envahisseur, les chasseurs n’ont pas toujours le dernier mot.
Il faut dire que le nombre de chasseurs est plutôt en baisse dans le Var. Les jeunes sont aujourd’hui moins enclins que leurs aînés à prendre un permis.
De plus, la multiplication des sangliers a engendré un effet pervers : en France, ce sont les fédérations de chasse qui indemnisent les agriculteurs. Et pour faire face aux indemnisations croissantes, elles ont triplé le coût du timbre annuel, freinant encore les adhésions…


OLIVERAIES : La Mouche attaque !


un reportage de Marc Brücker, Benoît Loth, Fabrice Gras et Jérémy Crunchant - durée : 18'

De nombreuses oliveraies du pourtour méditerranéen sont ravagées depuis le mois de juin par la mouche de l'olivier. La production d’huile de label est compromise. Reportage chez des oléiculteurs très inquiets.

On l’appelle « Dacus Olea ». Ce petit insecte est redoutable. Malgré les traitements, il met à mal les olives dans lesquelles il pond ses œufs.
Une larve se développe dans le fruit et y creuse des galeries, qui le détruisent par pourrissement.


De nombreuses oliveraies de la région sont touchées de plein fouet, les variations climatiques de l’année 2014 ayant favorisé la reproduction de la mouche.
Les dégâts sont importants. Qu'elles soient traitées en mode bio ou de manière traditionnelle, certaines récoltes sont à moitié détruites.
Les olives restantes fourniront une huile de moindre qualité gustative et plus difficile à conserver. Impossible alors de prétendre au label AOP*...
Une situation qui pourrait porter atteinte à la réputation de ces terroirs, mais aussi faire grimper les prix de l’huile de label, devenue de fait plus rare.

Le fléau n’épargne pas nos voisins : de l’Espagne à l’Italie, c’est tout le cru 2014 qui est compromis par les attaques en masse de l’insecte.
L’AFIDOL (Association Française Interprofessionnelle de l’Olive) a lancé des alertes et préconise des récoltes précoces.
Nous nous sommes rendus chez des oléiculteurs des Alpes-Maritimes, du Var, et de Ligurie, en Italie, pour mieux appréhender la portée d’un phénomène qui menace la culture millénaire de cet arbre symbolique de la Méditerranée.

*appellation d’origine protégée Catégorie  : Economie.

Un commentaire

  1. Il est faux de penser que le sanglier ce reprodui 1 fois par an, plutôt 3 fois tous les 2 ans. Plus on les acculent,plus on les pousses vers une éradication, plus il va ce reproduire. Phénomènes naturel. A 20 kg il peut ce reproduire alors que la majorité(normalement)est situé entre 40 et 50 kg.
    Il faut changer notre méthode cynégétique, notre chasse. Il faut évoluer avec les contraintes, s adapter, comprendre.
    Merci à notre culture. Belles, réfléchis et passionné
    Pardon pour les fautes.

    Bietrix, 3 months ago


Postez votre commentaire

*