1962 : Le Tour de France traverse Draguignan !

Le 21 juillet 2017
 



Juillet 1962 : Charles De Gaulle est  président de la République depuis 4 ans, la guerre d'Algérie vient de se terminer dans la souffrance pour nos compatriotes pieds-noirs. La France métropolitaine respire et se distrait, les 30 glorieuses battent leur plein. Pour cette 17 ème étape, une séquence libre de l'ORTF sur le site de L'INA montre la traversée de Draguignan par le Tour de France. Anquetil, Darrigade et Charly Gaul sont là, chassant le seau d'eau et le tuyau d'arrosage. Un concurrent arbore deux bières dans ses poches dorsales...Draguignan est traversée comme un éclair, route de Grasse, Antibes, sprint final sur la cendrée du stade du Fort Vauban...Un commentaire de Jean Quittard, sans une seule fois la locution "Eh bien" ni un bandeau barrant le bas de l'image pour raconter un truc aux antipodes...  Une grande époque donc !

J.C.Honnorat

Document original Pellicule 16mm Plus X Noir et Blanc. Caméras Eclair 16, Arriflex 16, Bell-Howell 30m, Développement et montage à la Station ORTF de la Brague et envoi vers Paris par Télécinéma et faisceau hertzien via l'émetteur tout neuf du Pic de l'Ours, dans l'Estérel.
Catégorie  : Sports.

2 Commentaires

  1. Bonjour Claude, Les plus grands succès du Tour de France ont été enregistrés quand il y avait des équipes nationales. Les équipes publicitaires les ont remplacées…On se bat désormais pour du café, du saucisson ou des banques…Fini la gloriole et le chauvinisme…Impossible de faire machine arrière ! Mais l’exploit demeure l’exploit. Pour les coureurs, les pharmaciens et les menteurs !

    admin, 4 months ago

  2. J’aime beaucoup! Peut être un peu de nostalgie du passé!
    Les concurrents étaient, beaucoup moins aidés par la technique qu’aujourd’hui, et aussi bien plus libres de leurs choix stratégiques. Mais nos jeunes d’aujourd’hui, nous ont enchantés par leur talent et leur volonté, à l’occasion du tour 2017. A chaque époque ses avantages ou ses défauts !!!

    Claude Courrieu, 4 months ago


Postez votre commentaire

*