A Paris, les lycéens dracénois sur les traces du Général Ferrié

Le 26 juin 2019


Reportage des Lycéens, Moyens de Tournage et encadrement CANAL.D et MODE83 , Photos Michel DELANNOY

Avec le Collège Ferrié, des élèves des classes de 4ème et de MLDS (Mission De Lutte Contre Le Décrochage Scolaire) sont allés à Paris pour d'assister à la journée de commémoration des 150 ans de la naissance du Général Ferrié

http://www2.ac-nice.fr/cid139517/les-eleves-du-college-ferrie-de-draguignan-rendent-hommage-a-leur-general.html


Les élèves du collège Ferrié rendent hommage à leur Général.
Le sens par l’action : en Education les compétences se forgent durablement lorsque l’action a du sens. Ce voyage à Paris s’inscrit dans un projet global de célébration du 150ème anniversaire de la naissance du Général Ferrié. De nombreuses générations ont fréquenté ce bel établissement mais au fil du temps la mémoire du Général s’est estompée. L’occasion de raviver l’histoire et développer le sentiment d’appartenance au collège, de renforcer l’importance du devoir de mémoire et de porter les valeurs de la République.
Durant 3 jours, du 27 février au 1er mars dernier, les élèves 4ème option Défense du collège général Ferrié, dont le partenariat avec les EMD a été signé en début d’année scolaire, sont partis à Paris sur les traces du général Ferrié. Ils étaient accompagnés par 2 élèves de la MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire) accompagnés de leur chef de projet, Mme Dominique, qui réalisent un reportage vidéo en partenariat avec Canal D, dans le cadre du prix du Gouverneur auquel ils participent. La préparation de ce voyage a fait l’objet de plusieurs séquences de travail avec leurs professeurs d’histoire-géographie, Mme Jelassi et M. Botella, le major Delannoy réserviste au 1er régiment des chasseurs d’Afrique et au musée de l’artillerie, Mme Dominique, coordinatrice MLDS et Mme Levasseur, principale du collège.

Qui était le Général Ferrié ? 
Inventeur de la TSF, la télégraphie sans fil, au début du XXème siècle, le Général Ferrié est le militaire le plus décoré de France après le maréchal Foch ! Il a joué un rôle capital au début du siècle dernier, l’avenir de la tour Eiffel étant plus qu’incertain, décrié par une bonne partie de la société parisienne. Appelé à la rescousse par Gustave Eiffel, « Toi seul peut sauver ma Tour », il a eu un rôle déterminant en l’utilisant comme antenne XXL. Mais il a aussi eu un rôle essentiel durant la 1ère guerre mondiale, à la fois par l’interception des messages ennemis, mais aussi par la possibilité de transmettre à plus de 6.000 km, avec nos alliés, la Russie et les Etats-Unis, étant ainsi acteur avéré de la Victoire.

Son lien avec le collège : le collège de Draguignan d’abord nommé collège Gustave Ferrié en 1932 a reçu le nom de Général Ferrié en 1941. Gustave Ferrié a été élève au collège de Draguignan de 1884 à 1886, sa famille a vécu plus de 20 ans à Draguignan. Son père, Pierre Ferrié, ingénieur aux Chemins de Fer est le réalisateur de la ligne de train Nice – Dignes. Il s’est marié à une Dracénoise. Tous deux sont inhumés au cimetière de Draguignan.

Jeudi 28 février 2019, une cérémonie était organisée devant la stèle du général Ferrié, là où il avait ses installations, à deux pas du pilier sud de la Tour Eiffel. 
Cette cérémonie était présidée conjointement par Mme Levasseur, principale du collège Général Ferrié et le général Boissan, président de l’UNATRANS, Union Nationale des Transmissions, en présence des élèves du collège, du maire de Draguignan, M. Strambio, de M. Bernard, maire-adjoint du 7ème arrondissement et de M. Baillot d’Estivaux, délégué au monde combattant et à la mémoire.
La famille du général Ferrié, petits-neveux et petites nièces a été extrêmement touchée d’être conviée à cette cérémonie. 
Empêchées de venir mais pleinement associées à cet hommage : Mme Chauvin petite-nièce du général, présidente de la Société d’études de Draguignan et Mme Rucinski-Becker, vice-présidente du Conseil Départemental .

Article Rédigé par Mme Levasseur Danièle, Principale du Collège G.Ferrié et Mr Delannoy Michel, réserviste de 1er régiment de chasseurs d’Afrique de Canjuers et du musée de l’artillerie, partenaire du projet.

CatégoriesCatégorie : Initiatives.

Un commentaire

  1. Génial,merci les copains!!

    Frederique Le Dû, 2 months ago


Postez votre commentaire

*