Comment le FRONT NATIONAL explique les démissions de ses deux derniers élus dracénois…

Le 3 mai 2017
 



Le vendredi 28 Avril  2017, les deux seuls conseillers municipaux Front National de Draguignan, Marie-France Passavant et Alain Macke annonçaient leur démission de ce parti. Ils dénonçaient des "méthodes autoritaires et dictatoriales, l'absence de démocratie interne  ainsi qu'une course aux adhésions" exigée par le délégué départemental FN Frédéric Boccaletti. Le mercredi 3 mai, La direction du Front National mandatait Jean Philippe Lecoinnet, Conseiller Régional FN PACA pour répondre devant les caméras de Canal.D aux deux démissionnaires selon lui déçus par le rejet de leur demande d'investiture aux élections législatives  des 11 et 18 juin prochains.

Ces démissions rejoignent pourtant un vent de contestation interne qui souflle depuis deux ans sur les effectifs nationaux du FN. Avec 400 démissions sur 1500 élus, ce parti enregistre des chiffres négatifs impressionnants , puisqu’ils représentent 28% des élus FN.  En deux ans, le parti d’extrême droite a donc vu 400 de ses élus envoyer leur mandat aux orties et quitter le parti. Quelque chose semble ne pas fonctionner correctement au sein du Front national, entre les annonces pré-électorales de campagne, puis la réalité du terrain et la pratique du pouvoir.

Jean Claude Honnorat

Le reportage annonçant la démission des deux élus dracénois et la réaction de Richard Strambio, Maire de Draguignan : http://canal-d.tv/videos/exclusif-canal-d-demission-du-front-national-des-deux-conseillers-municipaux-frontistes-de-draguignan/

Le Fn dans tous ses états : https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/les-villes-fn-la-loupe
Catégorie  : Politique.

Postez votre commentaire

*