Draguignan : Maurice ALLARD combattant de la laïcité, célébré dans sa Ville

Le 10 décembre 2017


Reportage Jean Claude Honnorat


Intervenants : Patrice Decorte, Président Comité 1905, Maurice Mistre, Historien, Jean Bernard Miglioli, Conseiller Départemental, Sereine Mauborgne, Députée LREM VAR 4ème Circ, Fabien MATRAS, Député LREM VAR 8ème Circ, Richard STRAMBIO, Maire SE de Draguignan.

Maurice Édouard Eugène Allard, est né le 1er mai 1860 à Amboise dans le département d’Indre-et-Loire ; il est mort le 27 novembre 1942 dans cette même ville. Avocat, journaliste et député du Var de 1898 à 1910, il fut rédacteur dans plusieurs journaux socialistes, notamment L'Humanité, journal fondé en 1904 par Jean Jaurès. Farouche adversaire du général Boulanger, il était partisan d’une application plus stricte de la loi de séparation des Églises et de l'État.

Lors des débats à la Chambre des députés, il avait déposé de nombreux amendements, notamment sur l’interdiction du port de la tenue ecclésiastique en public, le remplacement des jours fériés religieux par des jours fériés laïcs et sur la confiscation des lieux de cultes, pour un usage qu’il estimait être de service public. Il était de ceux qui pensaient que l’éclatement de l’Eglise catholique en plusieurs mouvements schismatiques, pouvait réduire son influence sur la société. Mais en réponse à cet argument, Jean Jaurès déclara, devant cette même assemblée, « la France n’est pas schismatique mais révolutionnaire… ».

Lors de ces débats, il avait déclaré que "la religion n'est que la caricature de la philosophie " (4 avril 1905) ; "ce que nous poursuivons, c'est la lutte contre l'Église qui est un danger politique et un danger social" ; "le christianisme est un obstacle permanent au développement social de la République et à tout progrès vers la civilisation." (10 avril 1905) ; (Comptes rendus des débats à l'Assemblée Nationale.)

Lorsqu’il mourut en 1942, il était l’un des derniers « grands témoins » de ce changement du paysage politique de la France et il vit le régime de Vichy de Philippe Pétain revenir sur cette loi, en s’appuyant sur l’Église catholique pour asseoir son autorité sur le pays.

____________________________________________________________________________

L'évènement :

Le samedi 9 décembre 2017, cérémonie pour la dénomination de la place Maurice Allard (Rond point près du stade Raoul Brulat) et dévoilement de la plaque commémorative pour cet homme, député du Var (Draguignan) qui a oeuvré à la séparation des Églises et de l'Etat. Discours des élus et responsables sus-cités. Conclusion par Richard Strambio,Maire de Draguignan.

L'événement de ce jour concerne la laïcité (loi 1905) et c'est un désir de rassemblement républicain qui a porté le Maire de Draguignan à accueilli et animer cette manifestation.

Présence de Patrice Decorte, Président du comité 1905, de Gilles Richard Grand Maître Adjoint du GODF, de Fabien Matras  Député LREM de la 8ème circonscription, Sereine Mauborgne Députée LREM de la 4ème circonscription, Marie Rucinski Becker Vice présidente du Conseil Départemental, Jean Bernard Miglioli Conseiller Départemental, Brigitte DubouisLoew Gregory, Hugues Bonnet, Guy Demartini  Adjoints et Conseillers Municipaux 

L'après midi à la MSJ, au 1er étage (parkings Victoire et Louis Go), de 14 h à 17 h, Conférences du Comité 1905.

Documentation sur Maurice ALLARD, par Maurice Mistre  : http://comite1905.over-blog.com/2017/11/maurice-allard-depute-de-draguignan-un-esprit-libre-maurice-mistre-etant-ignore-ce-triple-depute-merite-d-etre-connu-a-cette-affirma Catégorie  : Politique.

2 Commentaires

  1. Reportage plein de profondeur, d’humanisme et d’espoir. Cela passera par l’Education, l’ Education, l’Education et le la mise en cohérence par tous, des pratiques laïques et du discours.

    Boulet, 6 months ago

  2. merci pour ce document qui mérite une large diffusion par son contenu et sa qualité. Encore merci Jean Claude.

    michel pourriol, 6 months ago


Postez votre commentaire

*