DOCUMENT ! 1974 Transfert de la Préfecture : Draguignan victime d’un diktat affairiste, 43 ans d’Infamie !

Le 4 décembre 2017


Draguignan, une ville qui se bat ! Elle se bat aujourd'hui pour répondre aux défis de son temps et sortir de l'insulte faite par Paris en 1974 . Quand Draguignan et tous ses habitants entrèrent en insurrection pour conserver toutes les administrations départementales et leurs milliers d'emplois induits. En 1974 Draguignan comptait 15.000 habitants. Il faut que les 40.000 dracénois d'aujourd'hui sachent par quels tourments cette ville est passée.

Fin septembre 1974 Giscard et Chirac ordonnent de transférer la préfecture de Draguignan à Toulon. Début décembre la population se révolte et se barricade dans le bâtiment. Plus de 5000 policiers fondent sur la ville. Guérilla urbaine, arrestations, 3 jours qui ont marqué au fer rouge la mémoire des dracénois .

Ce document amateur tourné par André Honnorat (1916-2008) Ingénieur divisionnaire de l'Equipement, est rediffusé ici chaque année, systématiquement.

Définition Larousse: INFAMIE : Flétrissure morale infligée par la loi (ou par l'opinion publique) et portant atteinte à la réputation, à l'honneur d'une personne. Couvert d'infamie; signe d'infamie.

 

Les personnalités de l'époque s'expliquent :

 http://canal-d.tv/videos/les-raisons-dun-scandale-detat-1974-emeutes-de-draguignan/ Catégorie  : Histoire.

2 Commentaires

  1. c’est fondamental, c’est notre histoire, l’histoire de nos parents, si proche mais déjà si loin. Merci pour votre travail de mémoire. Et dire qu’après ce Var rouge nous sommes dans un Var noir … Triste pays.
    Continuez, respect, merci énormément

    Maryline, 1 year ago

  2. Draguignan histoire de notre cité

    çuburu, 3 years ago


Postez votre commentaire

*