Fabien MATRAS, candidat en meeting à Draguignan pour « En Marche » vers la 8ème circonscription

Le 7 juin 2017




Article de Var-Matin le  7 juin 2017

Meeting le 6juin 2017 à Draguignan, le jeune candidat (32 ans) LREM a livré, sans animosité, sa vision du développement de la circonscription, dans la lignée du Président. Opération séduction en surfant sur la vague.  Affiches d'Emmanuel Macron placardées aux murs du complexe Saint-Exupéry, écran géant diffusant les images des visites du Président de la République en Égypte, en Libye, aux côtés d'Angela Merkel ou de Vladimir Poutine. Pas de doute à avoir, Fabien Matras est bien candidat En Marche… Un positionnement dans la droite lignée de son mentor, qui se retrouvait dans l'essentiel de son discours, face à plus de 200 personnes. « Je suis là pour défendre des convictions, pour développer de nouvelles méthodes et de nouvelles pratiques en politique, comme dans le rapport à l'autre sur notre territoire ! », entonnait le candidat. « Je suis là car il y a plus d'un an, j'ai fait le choix de m'engager auprès d'Emmanuel Macron. » Le candidat fustigeait ensuite et en substance la politique politicienne et les « clivages dépassés », arguant que « l'intérêt de nos territoires passe avant les clans et les appartenances. » Soulignant qu'à son sens, « l'intelligence collective seule, permet et permettra d'améliorer notre quotidien et le futur de nos enfants. »          Fabien Matras revenait sur les différentes « casquettes » portées. En tant que maire de Flayosc, il insistait sur le rôle de proximité et d'accessibilité des élus. En tant que président de la Mission locale, il précisait « connaître les difficultés pour nos jeunes à trouver une formation. » Et de rebondir sur un projet de création universitaire mené conjointement avec le maire de Draguignan, Richard Strambio, depuis deux ans. « Je veux faire de la 8e circonscription le cœur de la région Paca », lâchait-il, non sans préciser que « les questions d'agriculture, d'aménagement du territoire, de défense nationale et de sécurité mobiliseront toute mon attention. » Et de continuer à développer son projet en évoquant pêle-mêle le développement du numérique, la préservation des services publics ou le désenclavement de nos territoires. « Vive la 8e et vive le Var ! Vive la République et vive la France ! » concluait-il face à un public conquis.

Catégorie  : Législatives.

Postez votre commentaire

*