Halloween contre Toussaint …Croisement de diables et de Saints à Draguignan !

Le 31 octobre 2017


Zombies, sorcières et diablotins étaient de sortie ce 31 octobre à Draguignan. Un fort succès de l'horreur légendaire et commerciale, organisé par la mairie et Chistine Nicoletti, adjointe diabolique pour l'occasion. Mais la Toussaint approchant, les forces catholiques déferlaient aussi dans le centre-ville. Voiles, auréoles sur serre têtes, épées de bois ou de carton, de jeunes croisés du seigneur apparaissaient tels Marie, Joseph, Saint Eloi, Saint Martin, Sainte Blandine, Sainte Bernadette et même deux Saint Louis !

En revanche et sous la houlette de José Van Oost, curé de Draguignan, et de Matthieu Bévillard, Missionnaire de la miséricorde, une différence de doctrine était proclamée : Tandis que le cortège celto-diabolique allait, grimaçant, quémander force bonbons et sucreries aux commerçants, le Saint cortège au contraire offrait aux passants  doux sourires, sucreries et  saintes images. On a même pu apercevoir des diables au coude à coude avec des évêques de carton et des sorcières mêlant leurs chapeaux pointus aux voiles des jeunes et saintes jeunes filles.

Manif et contre-manif ? Croix contre Croâ ? Paganisme et commerce rencontrant ainsi  foi et pauvreté ont posé question à pas mal de jeunes dracénois, qu'ils aient porté des cornes de diable ou une auréole en carton...débat de civilisation ?

JC Honnorat
Catégories : Fêtes.

3 Commentaires

  1. Impressionnant ce défilé religieux ostentatoire sur la place publique.

    Important de faire savoir et à méditer .

    Merci JC H

    michel pourriol, 5 days ago

  2. Bonjour Madame,
    Depuis une vingtaine d’années j’ai observé l’arrivée du phénomène Halloween. Au cours de nombreux reportages j’ai montré comment l’église a réagi à cette fête païenne mise en avant dans le film E.T de Spielberg. En particulier à Saint Raphael où la communauté de Saint-Martin dirigée par Don Aillet (qui connaît quelques mésaventures salées dans le Sud-ouest) avait suivi les directives de « Holly wins » (La sainteté gagne). Un collectif qui s’est attaqué à Halloween en reproduisant dans son appellation la sonorité de la fête celte incriminée et en organisant des fêtes enfantines inspirées du catéchisme. A Draguignan, depuis trois ans, sans revendiquer son allégeance à « Holly wins », la communauté religieuse a organisé des « Marches des saints » en invitant les plus jeunes fidèles à participer, avec le soutien actif de leurs parents, des officiers traditionnalistes de l’Armée en particulier. Le 21ème siècle sera religieux ou ne sera pas…disait Malraux. Nous y sommes. Les principales idéologies du siècle dernier ont été digérées par le Marché et la mondialisation. Restent donc les religions, et les ressorts les plus élémentaires des civilisations. Catholicisme, Islam, Bouddhisme refont surface chacun à leur façon.Le Marché, lui, vend des costumes aux amateurs d’Halloween. Les cortèges se croisent. Avec douceur et compassion. Espérons que cela dure.
    JC Honnorat, Journaliste. Responsable éditorial de Canal.D.

    Webmaster, 2 weeks ago

  3. Peut être pas la peine de les mettre forcément en manif ou contre manif ,chacun à le droit de faire ce qu’ il ressent… je ne suis pas fane d’haloowen,Mais Ca plait aux enfants ,et ils aiment les bonbons ils peuvent même aller à la messe après pourquoi l’un contre l’autre non???

    Boulay, 2 weeks ago


Postez votre commentaire

*