Henri GUAINO à Draguignan

Le 4 juillet 2016:

Le député des Yvelines, candidat aux primaires Les Républicains et à la présidentielle, était l'invité d'honneur de son homologue Olivier Audibert Troin, ce dimanche à la Foux.


Il est sorti du bois en juin. Marre de vivre dans l'ombre de son parti Les Républicains. Marre aussi de constater sa dérive libérale, intellectuelle, et son absence de dissonance. 


Henri Guaino voulait aussi sa part de lumière. Alors il s'est déclaré candidat à la primaire de la droite. Désormais sorte de franc-tireur, le député des Yvelines veut jouer à fond la carte du gaullisme. 

Tant pis s'il a dû s'affranchir de Nicolas Sarkozy, dont il était la plume et le conseiller spécial. Tant pis aussi s'il doit se présenter aux présidentielles sans sa famille politique. Henri Guaino est désormais une sorte de baron noir. 

Rencontre, ce dimanche, à l'occasion du méchoui de son voisin de pupitre à l'Assemblée nationale, le député Olivier Audibert-Troin. 

Article Var Matin Catégorie  : Elections Présidentielles.

Postez votre commentaire

*