La souffrance des Kurdes de Draguignan

Le 8 octobre 2014:

Les faits tragiques qui se déroulent à la frontière turque ont fait descendre dans la rue un nombre important de Kurdes, mardi soir. Une délégation a été reçue par le maire Richard Strambio. 
L’événement aura surpris tout le monde, comme au péage de Fréjus la veille. Les autorités, tout d’abord, qui n’avaient pas été prévenues. Mais aussi les noctambules qui ont vu défiler, mardi soir sur le boulevard Clemenceau de Draguignan à partir de 21h30, une centaine de Kurdes appartenant à l’importante communauté installée à Draguignan. A l’origine de cette manifestation impromptue, les faits tragiques se déroulant actuellement à Kobani. Ville syrienne à forte majorité kurde, située près de la frontière turque et assiégée depuis trois semaines par les islamistes de Daesh, lourdement armés.

La communauté kurde de Draguignan compte 600 personnes. Avec les kurdes de Fréjus St Raphael ils représentent 1500 à 2000 exilés, réfugiés politiques pour la plupart, installés dans la région depuis 25 ans pour certains. La nation kurde est écartelée entre 5 pays du moyen orient . Un peuple laïque et pacifique qui côtoyait chrétiens et musulmans depuis des siècles. A Draguignan ils sont discrets et travailleurs et ne défraient jamais la chronique des faits divers.  JCH

http://www.lemonde.fr/international/article/2014/10/07/sur-le-point-de-tomber-kobane-a-besoin-d-une-action-internationale-selon-l-onu_4502033_3210.html Catégorie  : Politique.

Postez votre commentaire

*