Les raisons d’un scandale d’Etat : 1974 Emeutes de Draguignan

Le 18 juillet 2018


Reportage Jean Claude Honnorat et Patrick Pinto

Témoins :

Paul TEULADE Photographe de Presse au Journal "REPUBLIQUE". Auteur de l'ouvrage : "Combat pour un chef-lieu"  Textes de Guy Foreau

Edouard SOLDANI (1911-1996) Maire de Draguignan :" Tous les dracénois, quelle que soit leur classe sociale ou leur opinion politique étaient dans la rue pour défendre leur ville !"


François MITTERRAND (1919-1996) , Candidat PS à l'Elysée, battu par Giscard au mois de mai 1974 : "Un gouvernement peut-il tout décider tout seul sans consulter personne, à une époque où nous demandons une loi sur la décentralisation..."

Bernard GERARD (1932-2011) Premier Sous-Prefet de Draguignan : Déclaration 30 ans plus tard en 2004 : " Ce transfert était dirigé contre Edouard Soldani...J'ai toujours senti dans l'administration centrale que la brutalité de ce transfert, dans sa forme, incitait maintenant Paris à en faire un peu plus pour Draguignan"

Georges Gayol , Historien :  " Aujourd'hui on ne referait pas une telle erreur politique. Les dracénois portent une plaie  toujours vive..."

Colonel Léopold BASILIO : " Avec l'arrivée des néo-Dracénois, la blessure d'amour propre a tendance à s'estomper"

Article J.C.Honnorat Catégorie  : Histoire.

Un commentaire

  1. Coucou ça va c est laura brostin je soutiens à toutes ça familles et ses amies toutes mes coordoleance de la part de laura brostin

    Brostin, 3 months ago


Postez votre commentaire

*