Message de Richard Strambio, maire de Draguignan, le 5 mai 2020

Le 5 mai 2020


Message du maire de Draguignan - 5 mai 2020
Mes chers concitoyens,


Les écoles et les crèches de Draguignan ne rouvriront pas lundi prochain, le 11 mai, car j’ai décidé de prendre le temps nécessaire pour organiser l’ouverture dans de meilleures conditions le lundi 18 mai. En attendant, les enfants des personnels prioritaires seront accueillis comme actuellement.

La sagesse a guidé ma décision. En effet, à moins d’une semaine du 11 mai, la commune ne dispose toujours pas des éléments permettant d’évaluer les moyens à mettre en œuvre pour la réouverture des écoles maternelles et élémentaires. Trop de choses restent floues.

Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Dans les écoles et les crèches de Draguignan, le retour des enfants s’organise pour le lundi 18 mai afin de garantir le strict respect des gestes barrières et des mesures d’hygiène.

La ville prend le temps de s’adapter pour qu’en protégeant ses enfants, les enseignants et les parents, elle garantisse la santé de tous. C’est nécessaire pour accompagner les familles où les parents vont reprendre le travail. C’est impératif, pour gagner la réussite éducative de tous nos élèves.
Voilà pourquoi j’ai demandé une étude pour la mise en place d’ateliers éducatifs cet été.
Voilà pourquoi, je considère que nous préparons dès à présent la rentrée de septembre prochain.

Protéger, c’est aussi ce qui m’a conduit à décider l’acquisition par la commune d’un masque grand public réutilisable pour chaque Dracénois.
Vous vous posez beaucoup de question sur ces masques et vous attendez leur distribution avec impatience. Moi aussi !
Ils devaient être livrés fin avril mais ils ne l’ont pas été. Ils devraient arriver la semaine prochaine et nous les distribuerons immédiatement. Les équipes sont prêtes pour en déposer dans toutes les boites à lettre.
Pour les foyers comprenant plus de deux personnes, des masques supplémentaires seront attribués sur la base d’un fichier de la Taxe d’habitation. Ils pourront être retirés sur rendez-vous à l’Hôtel de ville. Ils seront délivrés sur présentation du livret de famille et d’une pièce d’identité.

Au-delà des masques « grand public », je vous rappelle que la commune distribue depuis plusieurs semaines des masques chirurgicaux aux personnels de santé, des équipements de protections dans les commerces ouverts ainsi que des masques tissus aux personnes âgées inscrites au CCAS et aux associations caritatives.
Merci encore aux couturières bénévoles qui les font.

En s’ajoutant au strict respect des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale, le port des masques « grand public » sera la marque de l’implication de chacun de nous pour réussir notre sortie progressive du confinement à partir du lundi 11 mai.

À partir de cette date, notre vie quotidienne devrait progressivement se libérer si notre département reste classé en vert jeudi, ce que je souhaite.
Je remercie Monsieur le Préfet de m’avoir nommé comme membre du comité local de levée du confinement. J’y serai le porte-parole des Dracénois et plus largement du territoire ayant Draguignan pour ville-centre. J’y serai le défenseur des particularités du Var intérieur pour gagner un département équilibré.

Concrètement, en cas de déconfinement le lundi 11 mai, le strict respect des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale sera toujours d’actualité.
Mais notre vie quotidienne devrait s’améliorer. Les déplacements dans l’espace public seront autorisés, les parcs et jardins devraient ouvrir, les amateurs de sports vont pouvoir pratiquer individuellement en extérieur

A partir du 11 mai, la plupart des commerces vont rouvrir. Pour sa part, la ville étudie dans un premier temps la réouverture du marché alimentaire. Bref,l’activité économique va progressivement reprendre. Le travail aussi, dans le respect des règles sanitaires, souvent en privilégiant le télétravail.

C’est très important pour la création de richesse sur notre territoire. C’est très important pour que nous tous, mais spécialement important pour toutes les personnes dont les activités ont été ralenties, voire interdites et que leur statut a fragilisé au point que leur vulnérabilité financière se double aujourd’hui d’une redoutable incertitude sur l’avenir.

A eux, ces « nouveaux vulnérables » je veux dire que la ville les accompagnera dans cette période délicate. La commune, c’est la proximité et l’ingéniosité à votre service. La commune, c’est la proximité et l’ingéniosité au bénéfice des politiques publiques dont elle n’est pas forcément la chef de file, comme par exemple en matière économique et sociale.
Une capacité d’adaptation précieuse au moment où l’économie et le social sont plus que jamais les deux faces d’une même pièce.
Une pièce précieuse pour notre concorde et notre richesse.

C’est pourquoi la ville adresse actuellement un questionnaire aux commerçants et aux artisans dans le but de définir son plan de relance communal à moyen et à long terme.
C’est pourquoi, je veux saluer ici les associations, qui à l’instar des Jeunes sapeurs-pompiers, ont fait le choix de reverser une partie de leur subvention pour financer des actions sociales. Et j’incite ici l’ensemble du tissu associatif à faire de même pour abonder des actions de la ville ou du CCAS en direction des familles en situation de vulnérabilité économique du fait de la crise.
Nous pensons à eux comme nous nous adressons à tous ceux qui ont travaillé durant cette crise en s’exposant à des risques sanitaires pour faire fonctionner notre cité.
Métiers de la santé, de la sécurité, de la propreté, de l’administration, de l’éducation, de l’alimentaire et de sa distribution, je veux vous dire notre admiration.
Nous ne l’oublierons pas. La ville prépare une campagne de communication pour dire merci à ses héros du quotidien qui ont permis à la cité de fonctionner.
Le déconfinement, c’est le retour de la vie sociale et cela doit donc être le retour du débat démocratique local qui en est l’expression politique.

Avant l’installation de la nouvelle assemblée municipale sortie des urnes le 15 mars 2020, le conseil municipal version 2014 sera invité à se réunir en visioconférence peu après le 11 mai.

La situation liée au Covid-19 nous a mobilisés bien avant le 16 mars. Mais c’est à partir de cette date que le confinement m’a conduit à prendre des décisions en tant que maire pour protéger les Dracénois dans ces circonstances exceptionnelles.

Je remercie ici tous ceux qui m’y ont aidé par leurs précieux conseils en cellule de crise quotidienne, avec mention spéciale pour le Professeur de biologie, le médecin général Marc Morillon.
Ils ont été les fantassins de la République avec le sentiment d’être parfois bien isolés dans cette crise de dimension planétaire.
C’est notre honneur d’y avoir fait face avec vous grâce au civisme et à la discipline de chacun.
Nous ne devons pas relâcher nos efforts après le 11 mai. Notre mobilisation doit rester à la mesure des défis que nous relèverons ensemble demain pour reconstruire le Draguignan que nous aimons.
Merci
Richard Strambio,
Maire de Draguignan
CatégoriesCatégorie : Intérêt Général.

Un commentaire

  1. BRAVO !!!monsieur le maire, bonne décision de tout cœur avec vous .

    Lebas, 2 months ago


Postez votre commentaire

*