« On a voulu voir Draguignan » Un documentaire qui fait du bien !

Le 3 septembre 2019


A VISIONNER SUR : https://www.france.tv/documentaires/voyages/1070389-on-a-voulu-voir-draguignan.html?fbclid=IwAR0mRMwRSw5hLdyYlozgrKQgzDm94vX5wr4iKhlc1b1IU6k_4mwn277lv_0

"Entre St-Tropez et le Verdon, Draguignan, capitale de l’artillerie, n’est pas la plus belle invitation au voyage. Sur le papier.Sur les terres du dragon de Draguignan, ils sont partis à la recherche de lieux insolites et de talents de vie. Un routier devenu relieur, un prof devenu comédien, un afghan qui fait du vin, ou encore un archer qui voyage dans le temps…"
On a voulu voir Draguignan
Un film écrit par Thomas Yzèbe et Vincent Lefebvre, dans la collection "On a voulu voir" (6 x 52’).

_____________________________________________________________________

J'ai vu ce film !  par JC Honnorat

Méfiant à l'encontre des visions folkloriques si fréquentes chez les visiteurs, j'ai été agréablement surpris par ce documentaire rare, intelligent et lumineux.

"Quand il n'y a pas la mer ni la montagne, il y a des voyages à inventer" entend-on sur des images d'une rue de Trans colorée de fête...Frédéric Lanore, excellent conteur perché sur la Tour de l'horloge analyse "cette ville restée elle-même...qui ne se résume pas à un balcon sur la mer ni une porte du Verdon"... "La vraie vie de Draguignan c'est entre le 1er septembre et la fin juin, toute l'année !!!"

Pour Nezam Mir, né afghan, propriétaire vigneron et dracénois de coeur, le thème du Dragon a sauvé la ville, martyrisée par le départ de la préfecture, "qui ne reviendra pas" ! Des quantités de caisses de vin de son domaine partent vers les USA : La société de production de "Game of Thrones" a craqué pour le Dragon majestueux posé sur l'étiquette d'un vin gastronomique né dans un domaine mythique. Pour Nezam Mir "Draguignan est une ville d'avenir...Sa localisation est parfaite...Désormais les gens cherchent autre chose que passer un mois à la mer !"

Portant arc et Heaume médiévaux, Patrick Adloff, Fondateur de "Dragon passion" affirme "c'est une très belle chose que d'être citoyen de Draguignan. "On a tellement de choses à vivre ici...Le Dragon a ouvert ses ailes pour sauver les dracénois"

Au Flayosquet, Richard, architecte, professeur, musicien, citoyen du monde et de la terre cultivée bio a créé avec quelques fous "la Redonne" : "un lieu où poussent en contrebande de nouvelles sociétés".

Une Renault Gordini bleue rayée de blanc traverse l'espace, un jeune vieux mécano au volant. "Je suis dans mon jardin ici, depuis le temps je connais tous les virages"

Vous visionnerez ce film avec plaisir j'espère. Le colonialisme moqueur n'y est pas. On y trouve même un chef opérateur fou (Vincent Lefèvre) qui fait la mise au point quand il veut, où il veut, créant son propre style. Ce type est flou à lier  !

Question invention, le commentaire roule à côté du texte...Elocution bredouillante, finales englouties, débit haché, rafales inarticulées. Le tout harmonisant un tableau original, attachant et très intelligent.

Merci Messieurs, notre méfiance première à votre égard s'est éteinte. Revenez à Draguignan, le Dragon ne vous mangera pas, loin de là !

JCH

La réponse amicale d'un des auteurs, Vincent Lefebvre :






Merci Jean Claude, un texte bien agréable à lire. Il est vrai qu il est souvent difficile de faire confiance à des équipes provenant de la capitale… Nulle envie pour nous de tricher ou de ramener du larmoyant. Faire de belles rencontres, vivre, s amuser, et ce dans le plus grand respect des autres malgré les difficultés que peuvent engendrer ce travail sont les bases même de notre idéologie .L humain avant tout ! Puis finalement nous n avons pas fait grand chose…. Les Dracénois l' on fait pour nous. Au plaisir !
Catégorie Catégorie : Film-Doc.

2 Commentaires

  1. Merci Jean Claude, un texte bien agréable à lire. Il est vrai qu il est souvent difficile de faire confiance à des équipes provenant de la capitale… Nulle envie pour nous de tricher ou de ramener du larmoyant. Faire de belles rencontres, vivre, s amuser, et ce dans le plus grand respect des autres malgré les difficultés que peuvent engendrer ce travail sont les bases même de notre idéologie .L humain avant tout ! Puis finalement nous n avons pas fait grand chose…. Les Dracénois l on fait pour nous. Au plaisir !

    Vincent lefebvre, 1 month ago

  2. Belle analyse venant d’un homme de média et toujours de terrain. Oui le dragon a ouvert ses ailes pour protéger les siens qui souvent viennent aussi d’ailleurs.

    FRED, 1 month ago


Postez votre commentaire

*