Spécial : Une journée de misère à Draguignan

Le 25 janvier 2017


Un reportage émouvant d'ELENA MORALA 


Charles et Nicolas n'ont pas de toit. Naufragés de la vie, ils campent dans l'hiver dracénois depuis de nombreuses années. Charles vient d'être pris en charge par deux lycéens. Grâce à Facebook et un site de collecte de fonds il va enfin pouvoir quitter son campement. La vie ne lui a pas fait de largesses. Ouvrier du bâtiment originaire d'Albi (Tarn) il avait participé à la construction de la prison (actuellement en démolition) et à l'édification du centre Arcadia de Trans-en-Provence.

Nicolas est roumain, originaire de la ville d'Arad. Cuisinier puis militaire, il a été projeté dans le conflit afghan à l'époque de l'invasion soviétique. La mémoire brûlée par trop d'images atroces, accablé par un stress post-traumatique à l'image de nos soldats de l'Armée française qui eux sont soignés, Nicolas glisse le long de la vitre du temps, alternant séjours hospitaliers et une errance sans horizon. JC Honnorat Catégorie  : Social.

Postez votre commentaire

*