Tour du Haut Var : Ambiance au paddock

Le 22 février 2016


Images d'ambiance avant le départ de la deuxième étape.




Arthur Vichot a fait coup double, ce dimanche après-midi, sur le boulevard Georges-Clémenceau, à Draguignan. Il a remporté la 2e et dernière étape du Tour du Haut-Var et s’est imposé au classement final. Deux victoires d’un coup, lui qui était à la recherche d’un succès depuis près de deux ans et son sprint victorieux sur la Promenade des Anglais, à l’arrivée de Paris-Nice, en 2014. Il avait par la suite cumulé les pépins de santé, les blessures... «C’est à la fois un soulagement, une délivrance et vis-à-vis de moi-même l’opportunité de prouver que j’étais encore capable de gagner, d’assumer des responsabilités de leader. Montrer aussi à l’équipe qu’elle a eue raison de me faire confiance. Aujourd’hui, tout concorde», se félicitait-il.

 «Il tire l'équipe vers le haut»

 «Une journée idéale, résumait le directeur sportif de la FDJ Thierry Bricaud. Arthur a annoncé la couleur, il a gagné, il tire l’équipe vers le haut.» Alexandre Geniez a réalisé un énorme travail dans les dix derniers kilomètres pour revenir sur Amaël Moinard (BMC) et Chris-Anker Sörensen (Fortuneo-Vital Concept) sortis ensemble, puis Giovanni Visconti (Movistar) seul en tête. «Arthur voulait me garder pour le sprint», racontait Anthony Roux.«Il m’a parfaitement lancé», témoignait Vichot qui criait sa joie après l’arrivée. Il y avait bien longtemps que le leader de la course, le Néerlandais Slagter (Cannondale) avait rendu les armes dans la capitale de l’Artillerie. Son équipe s’était épuisée à rouler toute la journée derrière le trio d’échappés (Ben Gastauer, Romain Hardy et Antoine Duchesne), et Tom-Jelte Slagter, en cette chaude journée (20 degrés !) était déjà cuit dans la terrible côte des Tuilières, à 15 kilomètres de l’arrivée...

  J.-L. G., à Draguignan, Var, Journal L'équipe




Catégorie  : Sports.

Postez votre commentaire

*