Tué dans le ciel du Var…Enquête sur un pilote américain disparu

Le 20 août 2018


Reportage Jean Claude Honnorat

Après la découverte fortuite de débris d’avion sur une colline dans l’ouest du département, Steve Leleu, un jeune Varois a reconstitué l’histoire d’une bataille aérienne qui coûta la vie à un pilote américain, dont il a aussi retrouvé la tombe. Ottaway Cornwell ne restera plus longtemps un soldat inconnu, enterré au cimetière américain de Draguignan


Il s’appelait Ottaway Berthard Cornwell. Il était Premier lieutenant dans l’armée de l’air américaine lors de la Seconde guerre mondiale et portait le matricule N°0-665528.Il appartenait à la 12e Air Force, 52e Fighter group, 4e Fighter Squadron et pilotait un Spitfire JK-948 quand il a été abattu lors d’une bataille aérienne, comme deux de ses camarades, le 27 janvier 1944, quelque part dans l’ouest varois.Grâce à l’incroyable découverte des restes de son avion par un jeune varois, Steve Leleu, et grâce à sa tout aussi incroyable enquête, dans quelques semaines, après une dernière vérification des autorités américaines, le lieutenant Cornwell n'est plus, officiellement, un soldat inconnu enterré au cimetière américain de Draguignan.


Le matin du 27 janvier 1944, le 4e Fighter Squadron auquel appartenait le Lieutenant Cornwell décolla de Calvi, en Corse, pour une mission de reconnaissance.

L’escadrille, commandée par le major Houston, était composée de huit avions Spitfire.

Quatre prirent la direction de l’est du département, le premier lieutenant Cornwell mit le cap sur l’ouest Var.

Il était accompagné du deuxième lieutenant Harold Beedle, 31 ans, originaire du Dakota du Nord, du deuxième lieutenant Lyle Kater, 23 ans, du Missouri, et enfin du lieutenant Burchfield, le seul qui rentra de cette mission.

Arrivés sur zone, les pilotes américains repérèrent des avions allemands stationnés sur un aérodrome. A la suite du débarquement en Italie, la Luftwaffe avait envoyé, la veille, des renforts d’une escadrille de la JG2.

Les pilotes américains attaquèrent. Dans un premier temps les Allemands furent surpris, et perdirent un avion au sol. Mais ils purent tout de même décoller.

Parmi les pilotes de l’armée du Reich se trouvait Siegfried Lemke, un as de la Luftwaffe encore en devenir, qui n’en était alors qu’à une dizaine de victoires. Ce jour-là, il en ajouta trois à son palmarès.

Les lieutenants Cornwell et Beedle furent abattus pas très loin de l’aérodrome. Le lieutenant Kater fut pourchassé jusqu’aux îles d’Hyères et se perdit en mer. Seul Burchfield échappa aux pilotes allemands.

Son rapport de combat, obtenu des autorités américaines par Steve Leleu, a permis de retrouver la trace de l’un de ses camarades disparus.

Texte Nice-Matin

Libérés du nazisme

Lors des cérémonies du 16 août 2018 au cimetière américain de Draguignan, Syggi Lemke, le fils du pilote allemand qui abattit les trois Spitfire était présent. Il a répondu à nos questions. Son père était toujours resté très discret sur ses victoires aériennes. "La Libération est venue pour nous comme pour vous quand le nazisme a été vaincu", a-t-il insisté devant les familles des 3 pilotes américains.

JCH

Le reportage de France 3 https://www.youtube.com/watch?v=iyAkfhY0MPk&feature=share

CEREMONIE OFFICIELLE du 16 août 2018, par Yves Frebourg  http://canal-d.tv/videos/liberation-de-draguignan-toutes-les-celebrations-du-16-aout/
Catégorie  : Libération de 1944.

Postez votre commentaire

*