Un cinéaste boycotté ! Jean-Paul JAUD

Le 13 juin 2013:

 

Echanges et débats avec le réalisateur Jean-Paul Jaud



   A la suite de la projection au cinéma Eldorado de Draguignan de son film « Severn, la voix de nos enfants », nous avons rencontré le réalisateur Jean-Paul Jaud .




La soirée a été un succès avec une salle comble et un débat passionné de plus de deux heures et demi .

Beaucoup de collégiens et lycéens venant des établissements dracénois ont assisté à la soirée de leur propre initiative et pris la parole lors des échanges, apportant des témoignages pris dans leur vie de tous les jours. Notamment dans les cantines de leurs établissements.

Un bel accueil

Ils ont interrogé le réalisateur et parfaitement exposé leur vision incertaine du futur, ainsi que leur volonté d'y prendre part dès maintenant.

« Le film a reçu un très bel accueil, confie Jean-Paul Jaud.

Les jeunes m'ont surpris, ils sont intervenus dans le débat et ont ressenti une identification très forte à Severn. Il faut vraiment donner la parole aux générations futures et ils l'ont prise !

Ils interviennent avec un bon sens incroyable, ils comprennent et ne veulent pas être passifs. Ils vont assumer notre soi-disant bonheur matériel. Le film montre qu'on peut faire vivre la planète autrement, nourrir jusqu'à neuf milliards d'individus avec une agriculture différente. »

Selon le réalisateur, « il y a un véritable boycott des films documentaires comme celui-ci par les distributeurs et la télévision nationale. Mon précédent Nos enfants nous accuserons a fait plus de 300 000 entrées en dehors des circuits de distributions classiques, ce qui est énorme pour un film documentaire. Il a été diffusé sur Canal + mais les chaines nationales le refusent. Et Severn subit le même sort ! »

 


Catégorie  : Film-Doc.

Postez votre commentaire

*