« AUTOUR DU LAIT » Paysans en colère !

Le 25 octobre 2014


Sur la place du marché de Draguignan, une soixantaine d’agriculteurs sont venus manifester leur soutien aux neuf militants de la Confédération Paysanne comparaissant mardi au Palais de justice d’Amiens. Des militants accusés d’avoir démonté la salle de traite de la ferme-usine des 1000 vaches à Drucat-le-Plessiel dans la Somme. Rappelons que ce projet décrié ambitionne d’utiliser le gaz produit par le lisier d’un millier de vaches pour alimenter un méthaniseur géant. Venus de Dracénie et du Haut Var, ces éleveurs, maraîchers et autres éleveurs ont profité de l’affluence du marché du centre-ville pour clamer leur colère. À grand renfort de musique, de chants  et de distribution de tracts . Ornant ces dernières : « No vacharan », « des paysans pas des agri-managers », « non aux fermes-usines ».


Interview de Michel APOSTOLO porte parole de la Confédération Paysanne.


 


Des paysans au tribunal


Le 28 octobre, neufs militants de la Confédération paysanne vont se retrouver devant la Justice à Amiens ce 28 octobre. Ce qui leur est reproché ? Avoir osé dire non ! Avoir osé refuser la dérive de l'agriculture vers toujours plus de concentration, toujours plus d'accaparement, toujours moins de paysans.


"Le souci, c'est que nous posons effectivement les questions qui dérangent. L'agriculture est en train de se crasher dans le mur de l'industrialisation à outrance. Mais que veulent les citoyens ? Que veulent les paysans ? Que veulent les élus ? Des fermes ou des usines ? Doit-on " fabriquer " l'alimentation comme on multiplie les pièces de voiture ? Non, non et non !" s'indigne Laurent Pinatel, Porte-parole de la Confédération paysanne. "Nous revendiquons une agriculture avec des paysans. Des paysans qui ont un lien particulier avec leurs animaux, avec la nature... des paysans qui donnent un sens à leur vie, qui font que notre pays resplendit pour son excellence culinaire ! C'est tout ça qui se joue en ce moment... c'est cette page qui va se tourner sur les paysans si nous ne faisons rien... Alors, soyons nombreux à Amiens pour stopper cette folle dérive ! Le combat est ambitieux, nous l'avons déjà bien avancé... amplifions le mouvement !"


Tous les paysans et les citoyens sont invités à se rassembler le 28 octobre 2014, 9h, Palais de Justice d' Amiens pour le procès des militants de la Confédération Paysanne.

Catégories : Société.

Postez votre commentaire

*