ERYMANTHE : Un « Eco-Hameau » au coeur de Draguignan

Le 7 octobre 2016:



Première pierre du éco-hameau solidaire conjuguant 17 logements sociaux avec 22 logements en pension de famille-maison relais. A la rencontre du social et de l’environnemental. Le 4 octobre 2016


 Le projet Érymanthe consiste à construire un éco-hameau solidaire implanté sur une propriété d’un hectare et demi surplombant le centre ancien de Draguignan. Une propriété dont Mireille Chauvin a fait donation à l’Union diaconale du Var en 2010. Sur ce site a été développé un projet de éco-hameau baptisé « Saint-François ».


Techniquement, il s’articule autour de la réalisation de 17 logements locatifs sociaux (du T2 au T5 en PLAI ou PLUS) ainsi que de la création d’une « pension de famille- maison relais » de 22 logements du T1 au T2. La pension de famille vise à permettre l’accès au logement des personnes dont la situation de fragilité se conjugue avec un faible niveau de ressources. Ces personnes sont orientées vers la structure par des travailleurs sociaux.

La cérémonie de pose de première pierre marque le début des travaux. Les premiers habitants sont attendus fin 2018.

Le coût du projet immobilier est de 4,2 millions d’euros. Il bénéficie de 23% de subventions publiques et d’un financement de 32% en prêt de la Caisse des dépôts et consignations.

Le projet est porté par les associations Dracénie solidarités (pôle territorial de l’Union diaconale du Var), le Secours catholique et Habitat et humanisme.

Supplément d’âme


Et si le projet Erymanthe procède des dispositifs publics, la démarche de éco-hameau solidaire lui confère comme un supplément d’âme à la rencontre des dimensions sociale et environnementale.

Le projet a en effet été conçu en habitat groupé avec des choix d’implantation, de matériaux et de type de construction réalisés dans un souci de sobriété énergétique mais aussi de préservation du paysage (proximité bâtis classés). De plus, afin de renforcer le lien social, les logements relevant de la pension de famille sont intégrés avec les autres.

Pivot du projet, la villa existante propose des espaces collectifs et des services mutualisés (buanderie, salle de jeux, bibliothèque, pièce de vie, cuisine). Un lieu qui se veut aussi propice au développement de la vie collective qu’ouvert sur la cité (activités associatives et culturelles). La vieille bastide vient d’être rénovée en ce sens.

Concernant la cérémonie de pose de la première pierre, elle a été placée sous le signe de la fraternité. Elle s’est tenue hier en présence d’une centaine de personnes, à commencer par Mireille Chauvin qui a fait don de la propriété : « Je souhaite que tous les blessés de la vie qui viendront dans le hameau Saint-François apprécient autant que moi ces lieux où j’ai été très très heureuse depuis soixante ans. »

La cérémonie s’est déroulée en présence du sous-préfet d’arrondissement M. Portal, de la conseillère départementale Mme Rucinski-Becker, et du maire de Draguignan, M. Strambio (absence de représentants de la Communauté d’agglomération dracénoise). Dans le rang des responsables religieux, on notera la présence de l’évêque de Fréjus-Toulon, M. Rey.

Voix au chapitre


Au chapitre de la vie de la cité, on notera que dans son discours le maire M. Strambio a pointé les « pharisiens » qui ont reproché à la municipalité de « vouloir faire venir ici des gens sans beaucoup de considération ».

Pour mémoire, l’opposition municipale LR menée par M. Audibert-Troin s’est abstenue en septembre 2015 sur une délibération relative au projet Érymanthe au motif de l’absence d’information sur le possible accueil de « SDF » ou de « migrants ».

Pour conclure, on rappellera que la convention 2011-2016 de délégation des aides à la pierre par l’État à la CAD mentionnait dans son annexe 3 les projets de création de deux maisons relais (AVAF et AC3 les collines)… Et d’un « projet à définir » concernant la création de centres d’hébergement. Une problématique de l’hébergement d’urgence qui, cinq ans plus tard, semble toujours être en mal de solution durable.

Article DENIS PERRIN, Journal "LA MARSEILLAISE"

Archives Var-Matin : http://archives.varmatin.com/draguignan/le-projet-de-maison-daccueil-de-leveche-pose-question-a-draguignan.2275253.html Catégorie  : Social.

Postez votre commentaire

*