Adieu à un rebelle : Henri Monier. Résistant, acteur et artiste peintre

Le 14 juin 2018


CANAL.D est en deuil. Henri nous a quittés à l'âge de 93 ans. Nous adressons notre tendre compassion à la famille d'Henri Monier et à sa chère épouse Hélène. Nous avions raconté la vie tumultueuse d'Henri Monier dans un reportage : ITINERAIRE D'UN REBELLE ( voir ci-dessous ). Revenu à la vie civile il se passionnait pour le cinéma et tournait à Draguignan au ciné Photo Club en tant qu'acteur. Son plus beau rôle fut certainement celui de MEKTOUB : Film noir et blanc tourné en 1952 par  Antoine Baccialon, assureur dracénois .

Film noir et blanc tourné en 1952 par  Antoine Baccialon, assureur dracénois . A visionner ici.

_______________________________________________________

Un autre film avec Henri Monier en  1950 : SOMBRE HISTOIRE :  https://vimeo.com/59563936

René Grosjean apparaît dans ce film. Il est aujourd'hui le seul survivant des cinéastes dracénois de cette époque : René Grosjean est le Président d'Honneur de CANAL.D !

http://canal-d.tv/videos/le-monsieur-cinema-de-draguignan-rene-grosjean-une-vie-de-passion/

_______________________________________________________

 

Henri Monier, Agent de liaison du Maquis des Glières 1944 :

https://www.dailymotion.com/video/xpg35w

ITINERAIRE D'UN REBELLE
Reportage Jean-Claude HONNORAT et Anne GROMAIRE
Les résistants tenaient le plateau des Glières (Haute Savoie).
Lui, dans les vallées alentour veillait sur leur sécurité et leur approvisionnement.
« Riquet » c'était son nom de code, enrôlé au Service de Renseignements de l'Armée Secrète, a braqué des camions de reblochon, réquisitionné des vaches et transporté des médicaments pour les maquisards retranchés sur le plateau des Glières.
C'est lui et son groupe qui ont éliminé espions, espionnes et collaborateurs des nazis. Grand sportif et montagnard il a exfiltré des survivants du massacre vers les vallées moins dangereuses.
Mars 1944, Mars 2012 : 68 ans plus tard « Riquet » a quelquefois encore du mal à trouver le sommeil. Il ne s'était jamais confié à personne...
Ses souvenirs remontent : De l'orphelinat au séminaire, de la révolte à la Résistance, de la nuit de l'occupation à la Libération.
A l'époque il n'avait pas vingt ans...
Catégories : Film-Doc et Histoire.